Accueil > Événements

Conférence Inaugurale de l’Institut de Physique Théorique Philippe Meyer

L’Institut de Physique Théorique Philippe Meyer vient d’être créé au
Département de physique de l’Ecole normale supérieure. Il a pour but de
promouvoir la recherche en physique théorique et de participer à
la formation de jeunes théoriciens par l’organisation de conferences
et d’échanges scientifiques internationaux, et par des contrats post-doctoraux. Cet Institut sera financé par une fondation partenariale
établie conjointement par l’Ecole normale supérieure et la Fondation Meyer.

L’Institut organise une conférence inaugurale les 1er et 2 février 2012
en salle Dussane à l’ENS, avec une douzaine d’exposés généraux
couvrant divers aspects de la physique théorique par Guido ALTARELLI,
Curtis CALLAN, Louis FAYARD, Thierry GIAMARCHI, Jeffrey HARVEY, Gerard
’t HOOFT, Albert LIBCHABER, Luciano MAIANI, Giorgio PARISI, Jean-Loup PUGET, Chris QUIGG et Gabriele VENEZIANO.

Philippe MEYER (1925 - 2007)

Philippe Meyer fut l’un des acteurs qui participèrent au renouveau de la physique théorique à la fin des années cinquante, début des années soixante. Dans l’équipe de Maurice Lévy, issue de l’Ecole normale supérieure, il participa à la création du Laboratoire de Physique Théorique et Hautes Energies d’Orsay (aujourd’hui Laboratoire de Physique Théorique) qu’il dirigea de 1966 à 1969. En 1974, il déménagea avec son équipe de recherche à l’Ecole normale supérieure pour y créer le Laboratoire de Physique Théorique de l’Ecole normale supérieure qu’il dirigea à deux reprises (1974-1979 et 1987-1990). Il fut également Directeur par intérim du Département de Physique de l’Ecole normale supérieure en 1986.

Ses travaux de recherche ont couvert plusieurs domaines de la physique des particules élémentaires avec une contribution importante à la construction du Modèle Standard des interactions fondamentales.

Durant pratiquement toute sa vie, il a mené une carrière d’enseignant exemplaire. Pendant de nombreuses années, il dirigea la Formation Doctorale de Physique Théorique, qui forma une génération entière de jeunes physiciens appelés à devenir des scientifiques de premier rang, travaillant en France ou à l’étranger.
Tout au long de sa carrière, et tout naturellement en raison de sa personnalité tant estimée, Philippe Meyer a été très souvent sollicité pour participer aux missions de réflexion, d’évaluation et d’administration de la recherche et de l’enseignement.