Accueil

Histoire du LPTENS


LABORATOIRE DE PHYSIQUE THEORIQUE DE L’ENS — UMR 8549

Le Laboratoire de Physique Théorique de l’Ecole normale Supérieure (LPTENS) a été créé par Philippe Meyer et Claude Bouchiat en 1974, à la demande du Directeur du Département de physique Jean Brossel. Les premiers membres permanents étaient des théoriciens venant du Laboratoire de Physique Théorique et Hautes Energies de l’Université de Paris à Orsay.

Initialement concentré sur la physique des hautes énergies et la théorie des particules élémentaires, les activités du LPTENS se sont progressivement élargies et constituent un large éventail dans le domaine de la physique théorique, allant de la physique de la matière condensée à la mécanique statistique et ses applications en rapport avec la biophysique et les sciences informatiques. Des avancées majeures ont été réalisées par les membres du laboratoire dans leurs domaines respectifs occupant souvent une position de premier plan, notamment dans la construction du Modèle Standard d’interactions électrofaibles, dans le développement de supersymétrie, supergravité et théorie des cordes ainsi que dans l’étude des systèmes désordonnés.

Les recherches actuelles vont de pair avec l’exploration de savoirs scientifiques sur la base de réussites relevant du passé ainsi que des orientations futures.

Le LPTENS travaille étroitement avec l’Institut de Physique Théorique Philippe Meyer qui perpétue le souvenir d’un de ses deux pères fondateurs.